Tous les articles par reynald

Ce que je sais. Je sais combien ceux qui ont perdu un être aimé ont à souffrir des personnes qui les entourent: Quand vous pleurez trop, cela les agace au bout d’un certain temps: Si vous vous abstenez de faire voir votre douleur, cela les choque et, le plus terrible, si vous parlez du disparu, vous les dérangez, car ils ne savent pas quoi dire. Si vous restez cloîtré à l’abri de l’extérieur, ils vous diront de sortir et si vous le faites on vous accusera de vous en être bien vite remis. Et si vous vous intéressez aux choses de l’étrange comme le paranormal, là, vous versez dans le spiritisme, l’occultisme et vous les effrayez! Mais rassurez-vous, se documenter sur la vie spirituelle est naturel. Je respecte tous les livres qui ont traité du paranormal, même le plus farfelu ou le plus irréel, car ils ont permis l’ouverture de certains êtres à une recherche plus sérieuse. Il faut parfois commencer au bas de l’échelle. Dans mes rencontres avec des consultants que je nomme mes visiteurs, je me suis aperçu que certains ont découvert Dieu à travers le paranormal et c’est à chacun d’entre nous de faire le discernement pour savoir ce qui est vrai ou irréel.

Et voilà c’est terminé

Depuis de longues années, je parcours la France à votre rencontre, le temps est venu pour moi de terminer mes déplacements.

Je suis intervenu dans les villes suivantes : Paris, Chartres, Dunkerque, Charleville-Mézières, Vannes, Lorient, Nantes, Plouay, Rennes, La Rochelle, La Roche-sur-Yon, Les Sables d’Olonne, Bazas, Lunel, Aix en Provence, Vichy, Coussac-Bonneval, Colmar, Strasbourg, Annecy, Notre Dame de Sion, Valence, Saint Donat, Romans, Le Havre, Chambéry, Rouen, Caen, Dijon, Angers, Lyon, Valenciennes, Mâcon, Gap, Saint Brieuc, Grenoble, Salon de Provence, Nice, Bordeaux, Laval, Allain Ville, Nevers, Neufchatel-en- Bray, Besançon, Fontainebleau, Saint Germain sur L Eaune ,Burgilles, Clamart,Toulouse et j’en oublie !

J’ai officié également à l’étranger : Genève, Bruxelles, Londres, l’Italie Verone…

J’ai travaillé dans des palais des congrès, des cinémas, une grange, en plein air, dans des salles des fêtes, des casinos, des boites de nuit, deux campings et j’en passe !

Que des moments merveilleux… Mis à part dans une ville…… J’en parle d’ailleurs dans mon livre « Connexions avec l’au-delà ».

Je vous remercie de votre accueil qui chaque fois a été cordial, à quelques exceptions près, pour cause, dans ces cas là, des auditeurs qui n’ont pas compris ce que je faisais.

 

Je donnerai ma dernière prestation publique le 22 octobre en Normandie pour l’association  Sensorielle

Je vous aime

 

Reynald Roussel.

Je suis ton chien !

Je suis ton chien, et il y a quelque chose que j’aimerais te chuchoter à l’oreille; Je sais que vous, les humains, menez une vie très chargée. Certains travaillent, d’autres ont des enfants à élever.
Vous semblez toujours être en train de courir ici et là, bien souvent sans profiter des plaisirs de la vie.
Baisse la tête et regarde-moi.
Tu vois comment mes grands yeux marron te fixent?
Ils sont de moins en moins clairs, c’est à cause de l’âge.
Je commence à avoir des poils gris autour de mon doux museau…
Tu me souries, je peux voir l’amour dans ton regard.
Que vois-tu dans le mien? Est-ce que tu vois une âme? Qui t’aime comme personne d’autre dans ce monde? Un esprit qui pardonnerait tous tes crimes pour passer quelques instants avec toi? C’est tout ce que je demande; ralentis un peu, pour passer quelques minutes avec moi.
Très souvent, tu parais triste en lisant l’annonce de la mort d’autres membres de ma race sur ton écran.
Parfois, nous mourrons jeunes et rapidement, et cela te brise le cœur.
Parfois, nous vieillissons si lentement que tu ne sembles même pas t’en apercevoir.
Malgré notre museau grisonnant et possible cataracte, je ne cesserai jamais de t’aimer.
Je ne serai peut-être pas là demain; je ne serai peut-être pas là la semaine prochaine. Un jour, tu pleureras toutes les larmes de ton corps, et tu supplieras en demandant juste « un jour de plus » avec moi.
Mais aujourd’hui, je suis là.
Donc viens t’asseoir avec moi et profitons. Qu’est-ce que tu vois? Si tu regardes avec attention, nous pourrons parler à cœur ouvert.
Ne t’adresse pas à moi comme un maître, mais tout simplement comme une âme vivante, caresse mon pelage, regardons-nous dans les yeux, et parlons.
Je pourrais te raconter ce qu’il y a d’amusant à courir après une balle de tennis.
Tu m’as voulu dans ta vie car tu voulais avoir quelqu’un avec qui partager des sentiments, des émotions et des souvenirs… et je suis là!
Je suis un chien, mais je suis un être vivant. Je ressens des émotions, et je différencie sans problème les personnalités.
Je ne te vois pas comme un « chien sur deux pattes »
– je sais ce que tu es.
Tu es un humain, et malgré tes bizzareries, je t’aime.
Maintenant, viens t’allonger sur le sol avec moi.
Entres dans mon monde, et laissons le temps ralentir pendant 15 minutes.
Regarde-moi dans les yeux, et murmure dans mes oreilles.
Parle-moi avec ton cœur, avec ta joie de vivre et j’apprendrai à te connaître pour de bon. La vie est trop courte.
Donc s’il te plaît… viens t’asseoir avec moi, et partageons ces moments précieux qui nous restent à vivre ensemble.
Je t’aime,
Ton chien 🐶❤️

Partageons cette magnifique lettre..

Laisser une trace ?

40 ans avec l’au-delà !
Quarante ans avec le monde invisible ! Si c’était à refaire, oui, je le referais bien-sûr !! Être en contact avec les plans supérieurs est magique !
Apprendre, toujours apprendre, encore apprendre ! Oui !
Mais que faire de ce que je sais ? Prendre du recul sur la vie, avec mes compatriotes ? Les aider oui, même les plus bornés !
L’esprit humain est complexe, même le mien !
Que faire de mon savoir ? Le transmettre, oui ! Mais à qui ? Laisser des traces dans des livres ?

reynald roussel !copyright 2018