Les animaux ont une âme !

DSCN1038 (Copier)

Les animaux ont une âme

Par Reynald Roussel

Un autre regard sur la vie et une approche de la vie, une autre approche de ceux qui nous entourent : l’arbre, la fleur, le fruit, tout ce qui vit est une parcelle divine, même les animaux.

Saint François d’Assise, Saint Antoine de Padoue, Saint Roch et bien d’autres les appelaient mes frères. Maître Eckart disait ceci: « Lorsque je prêchais à Paris, j’ai dit et je le tiens pour bien dit, qu’aucun homme ne peut concevoir, malgré toutes ses connaissances, que Dieu est dans les misérables créatures, même dans une mouche. »

L’animal doit être respecté, ce n’est pas un simple jouet. Dès que vous possédez un animal, sachez que vous vous engagez devant Dieu et il n’y a qu’une chose à respecter : c’est de le rendre heureux.

Je certifie que l’âme animale suit, comme les humains, la même évolution spirituelle et il y a des animaux qui sont d’une intelligence vraiment exceptionnelle.

L’âme animale monte progressivement au plan humain. Certains livres décrivent des situations données par des esprits désincarnés, qui, ne voyant pas d’animaux là où ils se trouvent, en ont conclu qu’ils ne peuvent pas progresser mais cela n’est pas exact. Les esprits décédés ne savent pas tout, cela dépend de leur propre évolution et de leurs affinités vibratoires car, vous le savez,
« Il y a beaucoup de demeures dans la maison du Père »

L’âme animale est un peu différente de celle de l’homme puisque l’animal, lui, n’a pas à choisir entre le bien et le mal. Il n’a pas à évoluer spirituellement ni à obéir à des lois morales. Les animaux, possédant une parcelle divine donnée par Dieu, sont divins. N’oublions pas qu’une colombe s’est approchée de Jésus pendant son baptême donné par Jean. Tous les animaux ont leur raison d’être, chaque race a son utilité. Il y a les animaux qui agissent avec leur instinct pur, sans penser, et les autres, à l’intelligence réfléchie et c’est de ces animaux supérieurs dont je vais vous entretenir maintenant.

L’animal n’a pas à choisir entre le bien et le mal, il subit l’homme.

Il ne peut défendre son droit, nous ne le connaissons que par l’esclavage auquel nous le réduisons. L’homme est peut-être plus avancé que les animaux mais, bien souvent, ceux-ci l’emportent par leur intelligence, leurs qualités de cœur et de dévouement pouvant, même, aller jusqu’au sacrifice de leur vie pour nous sauver et nous défendre.

Respectons nos frères même si nous ne sommes pas trop attirés vers eux, ils sont des manifestations divines, comme nous, et ont les mêmes chagrins et épreuves. Il y a même des animaux qui se suicident !

On a oublié les chevaux d’Eberfeld, en Allemagne, où tous les savants de tout pays sont restés sans réponses : ces chevaux étaient dressés, ils avaient la faculté d’interpréter des racines carrées sans presque jamais se tromper. Cela se passait un peu avant 1914 et l’homme aurait dû rester interpellé par cette performance.

Si nos frères pouvaient parler et nous dire ce qu’ils pensent de nous, nous n’en serions pas très fiers. On les aime bien mais bien souvent d’une façon égoïste. Pour ceux qui les abandonnent, ils paieront en retour par un choc émotionnel ou karmique car ce geste est le même que l’abandon d’un enfant ou d’une personne âgée.

Le grand Léonard de Vinci disait:
« Il viendra un temps, où, tuer un animal, sera considéré comme un
crime.’

N’oublions jamais que tous les animaux évolués nous aident dans la vie de tous les jours tels que les chiens anti-drogue, les chiens d’avalanche etc… L’égoïsme humain, l’intolérance, la religion elle-même, refusent une âme aux animaux, qui sont faits exactement des mêmes atomes que nous. Ils éprouvent les mêmes sensations, peur, angoisse, chagrin, etc…

L’Eglise refuse une âme à nos frères et cela pose un problème car leurs plus Grands Saints leurs reconnaissent, eux, une âme.

Il existe pourtant un rituel catholique romain pour les animaux mais c’est comme la médiumnité, personne n’en parle et pourtant ! Le livre des bénédictions a été établi à partir de l’édition typique du « De Benedictionibus », promulgué par congrégation pour le Culte Divin, le 31 mai 1984.

Chapitre XXI : Bénédiction des animaux. 721 et 722,723.

N’oublions pas que Dieu a créé l’univers, a peuplé d’animaux le ciel, la terre et la mer et ces animaux sont associés à la vie de l’homme.
Ancien Testament : Genèse IX, 8 « Dieu parla ainsi à Noé et à ses fils. Voici que j’établis mon alliance, avec vous et après vous avec vos descendants et avec tous les êtres animés qui sont avec vous : oiseaux, bestiaux, toutes bêtes sauvages avec vous. »’

On peut faire bénir ses animaux quand on le désire mais reste à trouver un prête qui l’accepte ! Mais il y en a … « Car le sort des fils de l’homme, et celui de la bête, est pour eux un même sort, comme meurt l’un, ainsi meurt l’autre, Ils ont tous un même souffle et la supériorité de l’homme sur la bête est nulle.

Tout va dans un même lieu. » (Paroles de l’Ecclésiaste, Nombre 3, verset 19)

Il est navrant que l’Eglise romaine ait toujours une attitude ambiguë à l’égard des animaux et de bien d’autres choses d’ailleurs … Les animaux sont là pour aider l’homme. Je pense à ces petits singes dressés pour aider les handicapés à faire quelques tâches dans leur vie quotidienne ou bien à ces animaux qui apportent un réconfort aux enfants malades. Les animaux comprenant les enfants, ils ont une communication particulière avec eux et quelquefois ces enfants guérissent. Tous les pédiatres savent que la présence d’un animal familier peut avoir des effets bénéfiques.

J’ai un couple d’amis qui ont un enfant névrosé et la présence d’un chien le soulage, « ce qui est reconnu par le corps médical ». Il en est de même pour les personnes âgées qui accueillent pour un temps un chien, pour les aider à sortir de l’ennui.

Pour être très précis, je ne vais parler que des chiens et des chats.

Quand nos compagnons meurent, le corps astral monte dans les sphères, sur un plan qui leur est réservé, puis ils attendent l’arrivée de leur maître si l’animal meurt avant et s’il a été heureux. Si le maître part avant l’animal, le jour du départ de notre compagnon, il retrouvera son maître mais ceci est valable uniquement pour les maîtres qui ont été bons pour eux.

Les chats ont des facultés psychiques très développées, ils sont à peu près tous médiums et, s’ils n’ont pas de tares, ils perçoivent souvent les esprits d’autres animaux qui se manifestent et c’est pour cela que, parfois, vous voyez bondir votre chat sans aucun prétexte. Les chiens sont également très nombreux à être médiums, mais ils sont plus distraits et la communication avec eux est souvent plus difficile.

Mon premier contact psychique a été avec Lucas, un chat, et cela se déroula chez une amie qui avait organisé un dîner. Tout à coup, Lucas me regarda fixement d’une manière étrange et me transmit le message suivant :

– « Demain, c’est la date de mon rappel de vaccin et ma maîtresse n’a pas pris rendez-vous chez le vétérinaire. »

Puis, quelques minutes après, il revient à nouveau me fixer :

– « J’ai mal à l’estomac, elle a changé ma nourriture. »

Vous pouvez comprendre mon étonnement ! A la fin du dîner, j’ai demandé à mon amie si le chat allait bien et la réponse fut celle-là :

– « Oui, mais il est bizarre, il ne mange plus depuis deux jours » et j’ai raconté le dialogue avec son chat. Depuis, Lucas a retrouvé sa nourriture préférée et est à nouveau vacciné.

Je donnais à Paris une conférence sur les animaux, en juin 2001, quand tout à coup j’aperçois une soixantaine de canaris, oranges et jaunes, volant au-dessus de la salle et particulièrement près d’une auditrice. Je demande si dans la salle une personne avait eu des canaris en grand nombre et là, une dame me dit qu’elle avait possédé il y a quelques années une soixantaine de canaris.

Dans l’histoire de Lucas, c’est un contact psychique spontané avec un animal vivant mais avec les canaris, c’est un contact médiumnique qui montre que les oiseaux survivent après le plan de la terre.

Les plus beaux messages sont ceux où les chats et les chiens viennent remercier les maîtres de les avoir euthanasiés pour abréger leur souffrance. Voici le cas de cette dame qui, depuis de longues années, avait sur le cœur un geste qu’elle avait fait par amour mais difficile à porter pour sa conscience. Son chien, dans un contact médiumnique, est venu la remercier de son geste : elle avait étranglé son compagnon car il devenait méchant. Quel soulagement pour cette dame !

Nous ne sommes pas obligés d’aimer les animaux mais soyons respectueux envers eux !

Une dame est venue en entretien privé pour ses affaires professionnelles et, tout à coup, surgit sur mon bureau un chaton roux, qui me donne le message suivant pour ma visiteuse:

– « C’est de ma faute si tu m’as écrasé car je me suis glissé sous les roues de la voiture et tu n’es pas responsable. »

Je transmets le message et la dame éclate en sanglots : elle ne croyait pas que les animaux puissent survivre dans l’astral.

Mai 2002 : Un monsieur, en visite privée, me demande si ses maux de tête vont se terminer, malgré les traitements médicaux, lorsque se manifeste un chat angora gris. Je dis à mon visiteur : « Monsieur, je perçois un chat angora gris. »

« Ha oui ! » me répond-il sur un ton agressif, « ce n’est pas lui qui va me soigner mes maux de têtes ! » A cet instant, le chat disparaît et apparaît un monsieur qui se présente sous le nom de Raoul avec, à nouveau, le chat. « Dites à mon fils que son chat est mort, étouffé dans le vide ordure, par sa faute, il l’a jeté vivant et blessé. Qu’il réfléchisse à ses maux de tête. » Je vous épargne la fin de la visite, qui a été abrégée rapidement, et pas dans le calme !

On peut prier pour nos animaux quand ils sont malades et Dieu peut faire des miracles.

Mon compagnon à quatre pattes, Jules, devait subir une intervention très délicate en janvier 2002. J’ai prié pour que le ciel me mette en rapport avec un vétérinaire compétent, oui, compétent car il ne suffit pas d’être vétérinaire mais il faut aimer son travail et le faire avec amour car aimer les bêtes n’est pas suffisant, il faut travailler avec amour. Le ciel m’a entendu.
Je participais aux journées de la survivance, journées de rencontres et de débats, sur la survie dans l’au-delà et un vétérinaire participait également à ces journées où il parlait du sixième sens des animaux.

“Le 6ème sens des animaux : Philippe de Wailly, ed. du Rocher”.

Quand j’ai pris la parole pour les contacts médiumniques, un magnifique dalmatien est venu le remercier des soins qu’il lui avait prodigués : le ciel me mettait sur la route un homme d’amour et compétent. Jules a été opéré avec succès mais le réveil fut très difficile et des complications sont venues mettre en danger sa vie : coma, paralysie des membres et une cirrhose du foie due à l’anesthésie. Au bout de huit jours, il fallait prendre une décision pour la vie de Jules. Le vétérinaire m’a fait comprendre que si, à minuit, il ne s’était rien passé, il faudrait envisager l’euthanasie. Alors, je suis allé prier Saint EXPÉDIT, un saint pas très connu dont on dit qu’il accélère les demandes et à minuit, Jules a bougé, s’est levé et, le matin, il était sauvé.

A notre époque, on peut encore croire aux miracles ! Bien sûr, ce n’était qu’un chien, mais le mien, et Dieu a donné l’autorisation pour sa créature à quatre pattes.

Il y a bien des siècles, Job disait :
« Interroge les bêtes pour t’instruire,
les oiseaux du ciel pour t’informer.
Parle à la terre, elle te donnera des leçons.
Ils te renseigneront, les poissons des mers.
Car lequel ignore, parmi eux tous,
que la main de Dieu a fait tout cela !
Il tient en son pouvoir l’âme de tout vivant
Et le souffle de toute chair d’homme »

Beaucoup de personnes m’ont demandé de parler de la chasse et je dirai simplement qu’il ne faut pas confondre sport et massacre : ne pas chasser pour avoir le plus beau tableau de chasse.

Disposer de la vie d’animaux dépasse nos droits !!!

Je ne vous parlerai pas de la torture sur les animaux, bien qu’elle existe sous le nom de vivisection, créée par un homme Claude Bernard. La vivisection se pratique sur toutes les races. La vivisection, c’est l’ablation pratiquée sur des animaux vivants, mais aussi, inoculations de maladies, brûlures, etc…, et 87% des animaux ne sont pas anesthésiés !!!

Un cancérologue, le 20/01/2000, sur une grande Chaîne de télévision, a reconnu que la vivisection n’est pas applicable et reproductible sur l’homme.

Tous les scientifiques ne font pas partie du plan de Dieu et tous ne servent pas la SCIENCE. Certains scientifiques se sont émus et ont condamné l’horreur et l’inutilité de ces expériences.

Les animaux ont une âme, ils nous aiment, ils font partie du plan de Dieu.

Ayons un autre regard sur la vie, les choses, les êtres, les animaux, la vie simplement.

« Tant que les hommes massacreront les bêtes, ils s’entretueront ».
(Pythagore)

« Les hommes ont encore, là, un monde inconnu à découvrir »
(Paul Léautaud)

Vichy, le 19/08/01. Je suis en conférence dans cette magnifique ville, le sujet étant : la survivance des animaux et je commence mes expériences de contacts médiumniques. Devant moi, il y a un très beau berger allemand, très fier, assis à coté de ses maîtres et il me donne son nom : Socrate. Ce contact fut très important pour les maîtres qui passaient leur vacance à Vichy et qui venaient écouter la conférence et quel réconfort, pour eux, ce petit signe ! Quelques minutes après, un petit « corniaud » (chien dont on ne reconnaît plus aucune trace de race particulière) se trouve assis sur la chaise vide devant une dame et il me fait voir une patte que sa maîtresse avait du faire couper pour qu’il n’ait pas la gangrène et c’est pour se faire reconnaître qu’il montrait sa petite patte et son collier tricolore et, ainsi, la dame a tout de suite reconnu son petit Tim. Le message était le suivant :

– « Merci de m’avoir endormi, je souffrais trop et tu as bien fait de reprendre un petit compagnon mais il est plus turbulent que moi. »
Vous pouvez comprendre l’émotion et la joie de cette dame !

Voilà à quoi sert la médiumnité.

Il y a aussi les messages beaucoup moins agréables avec les animaux.

Toujours en expériences publiques, un berger malinois se montre triste et un peu craintif, il donne comme nom : Toi. Drôle de nom pour un chien !

Un monsieur lève la main « Oui, c’est mon chien, est-ce qu’il va bien ? »

Le chien me regarde et aboie à trois reprises sur un ton sec.

« Oui, c’est bien lui, il aboyait toujours trois coups secs avant ses repas et avant de sortir. » Toi, donne le message suivant « J’ai été très malheureux durant les années où j’ai été enfermé des heures entières dans un petit studio mais, maintenant, je gambade dans les champs de lumière , j’ai d’autres compagnons qui ont souffert et nous sommes très heureux. »

Je ne donne pas la ville et la date, vous comprendrez pourquoi. J’ai eu aussi plusieurs fois des petits chiens qui ne disaient rien à leurs maîtres, mais qui ne s’adressaient qu’à moi :

– « Si tu avais vu comment elle nous habillait avec des manteaux de pluie, des rubans et, même, j’ai eu à porter des lunettes et une casquette. »

Ils retrouvent dans l’au-delà leurs maîtres terrestres qu’ils ont beaucoup aimés, ils les accompagnent dans la lumière de l’au-delà et l’Amour de Dieu.

Quelquefois, ils pensent aussi à les suivre lors de leur prochaine incarnation si, bien sûr, la réincarnation existe… !

J’ai actuellement à peu près 15 années d’expériences professionnelles de médiumnité et la première fois que j’ai eu la vision d’un animal, j’ai été très surpris moi-même. Dans mon bureau, j’ai vu défiler des chats, des chiens, un cheval, un âne, un canard, un pigeon voyageur.

Beaucoup se sont manifestés en apparaissant dans mon bureau ou en salle publique ou alors dans la rue, à l’improviste.

Les médecins ont disséqué des corps humains, de toutes sortes de façons et, jamais, ils n’ont trouvé l’âme au bout de leurs scalpels. Pourtant, on admet que cette âme existe ! L’âme est un souffle de Dieu. Oui, les animaux ont une âme, tous les animaux vivent auprès de Dieu. Les animaux dans l’astral sont libérés de leurs souffrances et vous les retrouverez, comme vos enfants, vos amis, votre famille. Ainsi en est-il !

J’emprunte ce récit, raccourci, à monsieur Jean Prieur.

Un fait divers dans les années 50 : Un jeune homme décide de noyer son chien, il le fait monter avec lui dans une barque, s’éloigne de la rive et, arrivé au milieu du lac, le jette dans le courant. Le pauvre chien refait surface à grands coups d’efforts mais la barque s’éloigne et, à chaque fois qu’il rattrape la barque, son maître lui donne un coup de rame sur la tête. La lutte dure très longtemps mais, à un moment donné, le maître perd l’équilibre et tombe à l’eau. Sans aucune rancune, le chien plonge pour ramener son maître à la surface et, à coups d’efforts, sur la rive.

Heureusement qu’il y a des hommes de grande compréhension et plein d’amour qui font un travail exceptionnel pour nos amis à quatre pattes comme, par exemple, le refuge du Mordant près de Toul, où nos vieux compagnons ont une maison de retraite pour qu’ils finissent leur vie loin des malheurs. La fondation Brigitte Bardot également, plus tous ceux qui, dans l’anonymat, font un travail spirituel. Ils seront tous récompensés dans l’autre partie de la vie.

Reynald Roussel

Médium – Spirite – Auteur – conférencier